Dernière mise à jour : 5 juin 2021

Grisaille, froid et verglas… ce combo peu réjouissant est capable d’infuser les premiers mois de l’année d’une belle dose de blues. Afin de lutter contre la morosité saisonnière, la sophrologue certifiée Monia Jourdan propose 5 conseils de sophrologie, destinés à nous aider à appréhender la saison froide avec davantage de sérénité. À tester d’ici le printemps !

En hiver, le manque de soleil sème une légère pagaille dans notre horloge interne… Et non, les réveils difficiles et les coups de barre du milieu d’après-midi ne sont pas un hasard! La lumière du jour possède effectivement plusieurs fonctions essentielles à notre fonctionnement: c’est elle qui permet de bloquer la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil) et qui favorise la production de sérotonine (hormone qui lutte contre la déprime). Les mois les plus gris nous laissent donc automatiquement plus fatigués et moins guillerets que d’ordinaire. Et il n’est pas rare que des troubles de l’humeur se manifestent.

Hors de question, toutefois, de se laisser faire ! Grâce à ces cinq mini-techniques, le blues de l’hiver n’aura aucune emprise sur nous… à tester absolument d’ici le printemps.

1. Prendre l’air… et respirer

Lorsqu’il fait froid, la tentation de rester bien au chaud est irrésistible… Il serait pourtant sage d’y résister, en bannissant par exemple les déjeuners au bureau. Courage! Un petit tour du quartier durant la pause de midi (oui, oui, même par températures négatives) peut déjà faire des miracles sur notre humeur.

Une fois dehors, on applique ce petit exercice:

– Oxygénez-vous en pleine conscience, avec un exercice à faire en marchant

– Inspirez profondément par le nez en gonflant votre ventre

– Soufflez par la bouche lentement et longuement en laissant votre ventre se vider

– Reprenez plusieurs fois, le temps de quelques minutes.











2. Tenter la micro-sieste

L’idée peut sembler absurde, surtout lorsqu’on travaille en open-space… mais elle représente peut-être la solution à toutes nos «coups de barre» de 14h!

Voici la technique préconisée par Monia Jourdan:

– Entraînez-vous à faire des micro-siestes de 5 à 10 minutes (équivalent à 1h30 de sommeil), au bureau, dans les transports en commun, dans une salle d’attente.

Pour faciliter l’endormissement, voici une technique respiratoire (ititulée «4-7-8») :

– Inspirez par le nez (4 secondes)

– Retenez votre respiration durant (7 secondes)

– Expirez lentement (8 secondes)

2. Tenter la micro-sieste

L’idée peut sembler absurde, surtout lorsqu’on travaille en open-space… mais elle représente peut-être la solution à toutes nos «coups de barre» de 14h!

Voici la technique préconisée par Monia Jourdan:

– Entraînez-vous à faire des micro-siestes de 5 à 10 minutes (équivalent à 1h30 de sommeil), au bureau, dans les transports en commun, dans une salle d’attente.

Pour faciliter l’endormissement, voici une technique respiratoire (ititulée «4-7-8») :

– Inspirez par le nez (4 secondes)

– Retenez votre respiration durant (7 secondes)

– Expirez lentement (8 secondes)